Comment bien choisir son nom de domaine ?

Le nom de domaine : Un choix stratégique et définitif

Un nom de domaine, c’est pour la VIE. Et oui, l’histoire d’un site web commence par son nom … de domaine. Il sert non seulement de support à la marque mais aussi aux liens issus de vos efforts de référencement.

Certains vous diront que, comme le mariage, il est toujours possible de divorcer. La vérité, c’est qu’entre qui garde les enfants et qui prend la maison : On y perd des plumes.

Le choix d’un nom de domaine doit donc être bien mesuré, pesé et réfléchi avant de construire la vie de son site autour.

Dois-je privilégier la marque ou les mots clés ?

e1096abb46792d07ec8309b2ca26aa17[1]Il existe deux écoles : Ceux qui prônent le nom de domaine bourrés de mots clés (on parle de keyword-stuffing) et ceux qui ne jurent que par les marques, jeux de mots etc. A quelle école voulez vous adhérer ?

Le nom de domaine a de nombreuses implications dans le succès du référencement de votre site :

Si un mot clé apparait dans l’adresse URL d’une de vos pages, celle ci gagne des « bons points » pour les recherches sur le-dit mot clé. Ces domaines sont appelés PMD ou EMD.

Le danger, c’est qu’un nom de domaine composé de mots clés n’est pas forcément facile à retenir. Par exemple : 1001-petites-annonces.com ou annonces-immobilieres-france.com

Essayez de vous rappeler le nom des sites web que vous avez visité cette semaine 😉

Bref, les mots clés dans l’URL, c’est pratique, mais pas facile à mémoriser : On a tendance à inverser et tomber chez le concurrent.

A retenir : Avant de choisir un nom de domaine Keyword stuffé, demandez vous si vos visiteurs doivent revenir régulièrement.

  • Si la réponse est « Je n’ai pas besoin de fidéliser », alors vous pouvez opter pour un domaine PMD ou EMD.
  • Si vous devez fidéliser vos visiteurs, préférez un nom original qui évoquera votre marque ou votre produit.

Comment protéger votre marque ?

Avez vous envie de vous faire détourner une partie de votre trafic par des concurrents  peu scrupuleux ? C’est ce à quoi vous vous exposez si vous ne réservez pas suffisamment de déclinaisons de votre nom de domaine. Voici quelques astuces pas chères pour protéger votre marque :

Le temps où trouver facilement un nom de domaine parait bien lointain. A force de tomber sur des domaines parqués, je me demande bien comment font les gens pour en trouver de nouveaux, sans faire chauffer la CB auprès des domainer et autres système de domain parking.

Si vous ne voulez pas qu’une partie de votre trafic soit détourné, pensez à réserver rapidement les variantes de vos noms de domaine : Elles risquent d’être bien vite squattées et parkées.

Pour protéger votre marque, la priorité est de détenir le .com (par exemple en adresse principale) et le .net en secondaire. Vous pouvez ensuite prendre les versions régionales (.fr, .be, .ch …) pour verrouiller davantage.

Si votre nom de domaine est composé de plusieurs mots, réservez toutes les combinaisons avec et sans tirets.

ça coute un peu d’argent, mais vous risquez d’en perdre plus si vous ne le faites pas …

 

 

Déjà réservéLe domaine que j’ai choisi est déjà pris, comment faire ?

Tout un business s’est organisé autours des domaines et les domaines disponibles sont de plus en plus rare pour une extension générique du type « .com » ou « .fr »

Des spéculateurs se sont spécialisés dans la réservation de noms de domaine pour lesquels ils jugent un potentiel commercial intéressant, dans le but de réaliser un profit en revendant le domaine à prix d’or. Cette activité, appelée le domaining est organisée et compatible avec la réglementation française et Européenne si elle est menée intelligemment.

Si le domaine de vos rêves est déjà pris, vous devrez négocier avec son propriétaire actuel, ou bien attendre que celui-ci ne soit pas renouvelé pour le réserver une fois retombé dans le domaine public.