Les raccourcisseurs d’URL malaimés des antispam

minime[1]

Saviez vous que les antispam n’aiment pas les raccourcis d’URL ? C’est ce dont je me suis aperçu en contrôlant mes bounces le mois dernier.

Comme les webmails ont tendance à couper sur plusieurs lignes les liens qui sont trop long, la tentation est grande de recourir à des URL courtes pour éviter les problèmes.

En contrôlant les bounces, j’ai remarqué que certains emails étaient refusés par le serveur distants parce qu’ils utilisaient des url courtes fournies par tinyURL.

Pour tester, je relève l’expéditeur et lui renvois manuellement l’email, en utilisant bit.ly.

Même punition. Probablement la faute aux spammeurs qui essaient de planquer leurs liens derrières des URL raccourcies.

La solution : Installer son propre service de raccroucisseur d’url (URL Shortener) tel que yourls. Les filtres semblent en effet basés sur une blacklist de domaines ou de mots clés. en utilisant votre propre système, hébergé sur votre propre domaine, vous devriez passer sans encombre.