Quand les listes antispam se mettent au racket

Je viens de faire un point sur l’état des listes anti-spam, deux mois après l’attaque de mon serveur mail.
Tout est nettoyé, l’IP est sortie de toutes les listes – sauf une : SORBS

Interloqué, je décide de faire un tour pour faire une nouvelle demande de delisting et voilà-ti-pas qu’on me demande de payer force à donner à une oeuvre de charité pour me faire délister.

Raison avancée : Trop de spams envoyé depuis mon bloc d’ip (91.121.0.0, soit une bonne partie des dedibox), vers une de leur spam trap.

Bref, soit on donne 100$, soit on déménage vers un autre hébergeur qui sera tôt ou tard blacklisté à son tour…

Voila une nouvelle occupation pour les aficionados du blackhat :

  1. Prenez un dédié sur la même plage d’IP que votre concurrent
  2. Spammez comme des gorets
  3. Enjoy !