Le responsive Design : La blague de la décennie

Ils sont des centaines en Agence Web à vendre du Responsive Design alors qu’une poignée de développeurs pourrait résoudre définitivement ce problème. Vous voulez savoir comment ?

État des lieux

L’affichage HTML est trusté par 4 acteurs majeurs :

  • Microsoft avec Internet Explorer
  • Google avec Chrome
  • Mozilla avec Firefox
  • Apple avec Safari

Ces 4 éditeurs de logiciels sont également les 4 qui nous fournissent les terminaux (et/ou leur OS) affichant du HTML à nos aiguisées mirettes.

Dans le lot, citons Dieu le Père Google, qui privilégie dans ses résultats de recherche les sites qui s’adaptent à leurs technologies. (CF le marqueur « Mobile Friendly »)

Une belle connerie qui, je le concède, crée de l’emploi dans les agences, pour répondre à un besoin qui ne devrait pas exister si ces 4 acteurs se décidaient à faire le nécessaire. N’en déplaisent à ceux qui font tourner des agences de création web, je persiste et je signe : Un site mobile c’est de la couille !

 

Pourquoi ces 4 sociétés, de taille respectable et pouvant s’offrir les plus grands cerveaux de la planète, n’ont elles pas déjà implémenté une technologie capable d’adapter l’information, en fonction du couple taille/résolution de l’écran ?

Quitte à encourager les webmasters à intervenir techniquement sur leurs sites, pourquoi n’ont-ils pas une approche constructive ?

Il suffirait de leur demander d’identifier clairement les zones et éléments importants, dont entre autres :

  • Entête
  • Logo
  • Nom
  • Navigation
  • Article
  • Infos contextuelles
  • Pied de page

Quoi ? Ca existe déjà ? HTML5 ? C’est quoi ce truc ?

html5
Et vous savez quoi ? Il n’y aurait même pas besoin de media query !

Que ce soit un navigateur de tablette, de smartphone, ou de laptop, que ce soit pour un écran 7″, un 24″ ou une feuille A4 prête à imprimer, chaque terminal pourrait adapter l’information.

Si un pauvre diable comme moi y a pensé, c’est en toute modestie que je pense pouvoir affirmer sans prendre trop de risque que les grands de ce monde l’ont déjà imaginé et développé depuis plusieurs années.

Si ce n’est pas encore implémenté dans les terminaux – C’est indubitablement parce qu’il ont un intérêt stratégique.

Pourquoi favorisent-ils l’émergence de sites « mobile friendly » plutôt que le déploiement de HTML5 ?

Qu’est ce que ça leur apporte ? Qu’est ce que ça leur rapporte ?

Edit : Au vue des réactions plus bas, j’aimerais ajouter une précision. Je ne propose pas d’imposer à tous les sites le même habillage. Je ne suis pas le Vladimir Poutine du webdesign 🙂

Ce que je suggère, c’est que les majors de la navigation fassent le nécessaire pour que les éditeurs qui n’ont pas de budget pour s’offrir un habillage par terminal puissent tout de même avoir un site qui s’affiche correctement chez Mme Michoux ou M. Dupont

Autrement dit, une fonction « convertisseur » un peu comme le mode 2D=>3D sur les TV.

6 réponses à “Le responsive Design : La blague de la décennie

  1. Eddy

    Ce serait peut être vrai pour un site qui n’est défini que par ces quelques zones mais dans la pratique ce n’est pas aussi simple. Les interfaces complexes nécessitent un ajustement précis pour que l’ergonomie soit au rendez-vous que ce soit sur PC, tablette, smartphone… Le responsive est une techno très utile qui permet d’aller aussi loin qu’une application/site dédié mobile sans devoir maintenir plusieurs versions.

    Quand on voit l’ergonomie de votre site, il devient évident que ce n’est pas votre point fort. Pourquoi diable faites-vous tenir tout votre contenu sur une largeur de 1026px et vos articles sur 469px ? Tout est condensé, les menus de toute part n’arrangent pas les choses. Pourtant même sans utiliser le responsive il est aisé d’utiliser en css des pourcentages au lieu de valeurs fixes et d’avoir un résultat très satisfaisant en y couplant l’utilisation de float. Et votre site s’afficherait correctement sur smartphone…

  2. Aurelien Morillon (auteur de l'article)

    @Eddy > C’est vrai qu’un jour, il faudra que je pense à mettre à jour ce vieux template qui date de 2010… Et ce sera en HTML5 bien évidement. Néanmoins, les problèmes d’ergonomie de ce modeste blog ne vous ont pas empêché de lire l’article et d’y répondre. 😉

  3. Johnny

    Je ne suis pas d’accord avec toi, à te lire on croirait que tout est simple. Mais quand on cherche à améliorer l’ergonomie de son site internet, le responsive doit être bien réfléchi! Et surtout pas adapté de manière universelle pour tous les sites internet… C’est bien plus complexe qu’une question de balisage sémantique…
    Merci tout de même pour ta réflexion!

  4. Aurelien Morillon (auteur de l'article)

    Désolé les gars mais je ne vous comprends pas. Alors d’après vous, dès que Banana Corporation sort son nouvel iTruc, on doit bosser comme des ânes et cramer du budget pour nous adapter ?

    Notre métier, c’est de publier du contenu accessible depuis le web et organisé avec un menu (ou plusieurs). C’est au matériel de s’adapter à l’homme. Pas l’inverse.

    Vous imaginez le bordel s’il fallait refaire les routes à chaque fois qu’un constructeur automobile sortait une nouvelle voiture ?

  5. Ziad Allani

    Bonjour,
    Je suppose que vous êtes vous même un webmaster / webdesigner ?
    Je pense que vous êtes déjà conscient de toutes les peines qu’on peut trouver à rendre un site web 100% fonctionnel avec ces 4 navigateurs web.
    Le problème est toujours le même, ces géant refusent catégoriquement de s’entendre sur une norme ou un standard et c’est toujours la même chanson.
    Donc pour que les navigateurs fassent le boulot on peut bien attendre..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *